Journal - Jeudi 16 août 2018

Publié le par Simone

Je suis toujours à l'accueil d'une entreprise. J'ai commencé un nouveau poste lundi, pour une société d'assurance. Je déteste cet endroit... Le fait qu'on soit en août et que je n'ai donc rien à faire n'arrange rien. 

Le poste est tenu habituellement par une hôtesse qui est là depuis de nombreuses années. Elle fait partie de ceux qui ne s'intéresse pas (ou plus) assez à leur boulot pour le faire vraiment bien. Elle le fait de façon correcte malgré tout, mais ce n'est pas très agréable de passer après elle. Ce matin j'ai vu un cafard se balader sur mon bureau... Tout est mal rangé, les consignes pour les remplaçantes ne sont pas à jour, les dossiers sur l'ordinateur sont mal rangés...

Heureusement j'ai peu de tâches. Le job consiste à transférer les appels, créer des codes wifi et enregistrer les rares visiteurs. J'ai d'autres tâches en théorie mais au vu des statistiques je n'aurait pas à les faire souvent (voir pas du tout). C'est difficile de faire une bêtise dans ces conditions. Il suffit d'être ponctuel, d'arriver avec la tenue et le maquillage demandé et de rester polie pour faire son boulot à peu près correctement. D'après ma chef il y a quand même une autre remplaçante qui a réussi à le faire de travers. La chef était remonté contre elle. Je me demande toujours ce qu'elle a bien pu faire d'aussi terrible.

D'autant plus que l'ambiance ici est plutôt tranquille. Trop tranquille pour moi. Les gens sont en pause la moitié de la journée. Certains commencent la journée par une heure de petit déjeuner avec les collègues. Ça ne me choquerait pas si l'essentiel des appels que je reçoit n'était pas pour des clients mécontents ou des factures impayés. En plus les gens partent en congé sans laisser d'indication sur la personne à contacter pour leurs dossiers. Une fois sur deux je n'ai donc personne vers qui les renvoyer. C'est le service client qui se débrouille avec eux. Des fois je me demande si un serveur vocal ne serait pas plus efficace que moi.

Je préférai le poste où j'étais avant. Le poste en lui même était mieux: j'avais plus de tâche donc même début août, j'avais toujours des choses à faire. En plus on était 2 ce qui est toujours plus sympa. On se sentait intégré dans l'entreprise. Les gens venait nous voir régulièrement et au bout de 2 jours la majorité connaissaient mon nom. Les autres prenait la peine de le demander. 

Ici les gens me disent "Bonjour" et "Au revoir", mais en dehors de ça j'ai si peu d’interactions avec les employés de la boite que je me demande si la moitié seulement connait le nom de l'hôtesse permanente. Personne ne connait le mien, ou ne me l'a demandé. Les rares personnes qui viennent me voir me demande quelque chose (un renseignement, un code Wi-Fi ou autre) mais ne se présente pas et ne me demande pas non plus mon nom. Quelle drôle d'ambiance !

Il y a une employée qui est venue me raconter sa vie plusieurs fois. Elle est adorable et c'était tout à fait la bienvenue. Mais ce qui est curieux c'est qu'elle ne c'est pas présentée et qu'elle ne m'a demandé mon nom qu'au bout de la 3e fois qu'elle est venue me voir. 

Je comprends très mal le fonctionnement de cette boite. Les gens sont globalement gentils mais je n'ai aucun moyen de savoir s'ils sont satisfait de mon travail ou non. Mardi dernier j'ai envoyé un mail à la compta pour leur transmettre une facture que j'ai du recevoir par erreur et personne ne m'a confirmé qu'elle avait été reçu, ni même que si je l'avais envoyé au bon endroit. 

Je me sens quand même mieux que lors de mes deux premiers jours. J'ai trouvé de quoi m'occuper et je me suis débrouillée pour trouver les informations qu'il me manquait. J'espère juste ne pas trouver d'autres cafards demain. J'ai l'impression qu'il était tout seul. Je n'ai pas trouvé de source potentielle de nourriture pour lui. Si ça se trouve il est arrivé avec les fleurs ou avec un colis. Je n'ai pas fini de ranger les tiroirs du bureau, mais je ne sais pas si je vais encore oser. Je n'ai pas à le faire normalement. Je l'ai juste fait parce que je m'ennuyait et que je me suis dit que je m'y retrouverait mieux si je rangeait bien mon espace de travail.

 

Publié dans journal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article